La Lettre du Venezuela -  Version en ligne
 
                                                                                                         Décembre 2016                                                                                      
                            La Lettre du Venezuela
RENCONTRE
Entretien avec Angel Viso, Président de la CCIAVF
La CCIAVF est une association civile dont l'objet est de promouvoir et développer les relations économiques entre la France et le Venezuela. Parmi ses activités, (i) elle propose des services commerciaux aux entreprises ou personnes naturelles françaises qui désirent investir au Venezuela, et inversement aux entreprises ou personnes naturelles vénézuéliennes qui souhaitent le faire en France; (ii) elle organise des conférences, séminaires, etc. visant à développer les affaires de ses membres, ainsi qu'à les aider en leur procurant des informations utiles et pertinentes en matière légale, économique, etc.; (iii) elle a établi cinq comités: affaires légales, ressources humaines, énergie, contrôle des changes, jeunes entrepreneurs; (iv) grâce à un accord avec Federal Express, elle obtient des rabais intéressants pour ses membres. Dans toutes ces activités, la responsabilité sociale  demeure une de ses principales priorités.
Le contact entre la CCIAVF et l'Ambassade de France au Venezuela est toujours très étroit, de même que les relations entre la CCIAVF et les associations liées à la France qui travaillent au Venezuela. La CCIAVF est notamment membre du réseau CCI France International et, dans le cadre de la Délégation de Service Public de Business France, elle est le représentant exclusif de l’agence française pour le développement international des entreprises. La CCIAVF est également le représentant officiel de Promosalons au Venezuela, l'entité chargée de la promotion et de l'accompagnement logistique des visiteurs aux salons professionnels français dans le monde. 
Malgré le contexte politico-économique extrêmement complexe et difficile, le Venezuela demeure un pays dynamique aux ressources naturelles abondantes, qui nous pousse à faire valoir l'esprit d'entrepreneur et à penser aux opportunités et aux nouveaux défis.   
 
ACTUALITÉ
Nouvelle augmentation salariale intégrale de 40 %
En novembre est entrée en vigueur la quatrième augmentation intégrale du salaire minimum de l’année. Le salaire est passé de 22 576 bolivars (Bs) à 27 091 Bs et les tickets d'alimentation de  42 480 Bs à 63 720 Bs,  soit une augmentation de 40%. Selon Luis Vicente León, président de Datanálisis, "Les travailleurs ont besoin d’un meilleur salaire, mais cela s’obtient en ouvrant les marchés, en augmentant la production, en rétablissant la confiance et en stabilisant les prix". De plus, pour Francisco Martínez, Président de Fedecámaras, les petites et moyennes entreprises ne seraient pas en mesure d'absorber cette augmentation salariale. Selon Alfred Serrano, conseiller du Gouvernement, "ce n'est pas la solution à tous les problèmes mais cela aide le travailleur au milieu de cette urgence économique".
Source: Sumarium, 27 octobre  2016, Dinero.com, 15 Août 2016
 
Le dollar parallèle et la schizophrénie du marché des changes
Après 9 mois de stabilité, le marché des changes a amorcé une dépréciation encore plus forte que prévu. Le dollar parallèle a déjà perdu 72,0% de sa valeur en 2016, dont 60,7% depuis mi-octobre. Une série de facteurs explique ce comportement : 
1. L’augmentation de la liquidité monétaire (+277,5% interannuels dans les trois dernières semaines de novembre) via les dépôts à vue, alors que la croissance de la monnaie et des billets ralentissait.
2. L'opacité du calcul du taux de change parallèle dans lequel interviennent des facteurs qui n'ont rien à voir avec la dynamique interne de l'économie vénézuélienne.
3. Les possibilités d'un changement politique et la mise en place du système Dicom supposé atteindre le parallèle se sont dissipées au second semestre.
Cela, ajouté au calendrier des paiements de la dette externe pour le premier trimestre 2017 et au prix du pétrole toujours en berne, laisse penser que le marché des changes va poursuivre dans cette voie. Pour 2017 tout dépendra si le Gouvernement décide de reprendre les dépenses publiques ou de prolonger la rigueur, ainsi que des éventuels changements qu'il proposera en matière de contrôle de change.
Source: prodavinci.com, Asdrubal Oliveros et Pilar Navarro, 29 novembre 2016
 
Le ministre Jesus Faría consolide les relations avec des organisations françaises pour renforcer l'économie nationale
Dans le cadre des activités de promotion de l'économie vénézuélienne en France, le Ministre du Commerce Extérieur et des Investissements Étrangers, Jesús Faría, a rencontré Muriel Pénicaud, Directrice Générale de Business France, l'Agence chargée d'aider les entreprises françaises à se développer à l'international ainsi que d'attirer les investisseurs étrangers en France, et dont la Chambre de Commerce Franco-Vénézuélienne est représentante au Venezuela (Délégation de Service Public).
Il a été convenu pendant la réunion de renforcer les relations entre Business France et le Ministère du Commerce Extérieur et des Investissements Internationaux afin de travailler conjointement. Le ministre s'est également réuni avec Philippe Gautier, Directeur des relations internationales du Mouvement des Entreprises de France (MEDEF), organisation qui regroupe 750 000 entreprises françaises. Le Ministre a abordé les défis impliqués par la transition d'une économie rentière à un modèle productif, et le rôle du capital international au Venezuela. De même, Faría a souligné les opportunités que le Venezuela offre aux investissements.
Source : MIPPCOEXIN, 28 septembre 2016
 
OIL&GAS
Maduro ordonne la restructuration de Pdvsa
Dans le cadre de la réunion avec les travailleurs de Pdvsa le 23 novembre, le Président de la République, Nicolas Maduro, a annoncé sa restructuration et a approuvé le Plan Stratégique Socialiste 2016-2025 de Pdvsa. De la même manière, N. Maduro a chargé Eulogio del Pino, Ministre du Pétrole et de l’Exploitation Minière et Président de Pdvsa, d’installer une Commission de Politiques Transformatrices pour réaliser et analyser des politiques pour la transformation de Pdvsa.
Source: El Universal, 23 novembre 2016
 
Les raisons pour lesquelles les grandes compagnies pétrolières continuent d’investir au Venezuela malgré la crise et les risques
"La production de pétrole est une affaire très risquée, mais il est beaucoup plus risqué d'investir dans les pays qui n'ont pas de pétrole". Ainsi parlait le cadre dirigeant d'une multinationale pétrolière au sujet de l’investissement au Venezuela. Les nationalisations survenues par le passé et l'actuelle crise ont frappé les grandes compagnies internationales du secteur, mais pas au point de les faire renoncer aux milliards de dollars qui se cachent  dans  le sous-sol du pays.  Un exemple: en 2008, un an
avant d'être expropriée et alors qu'elle menait une bataille juridique contre le gouvernement, une grande compagnie américaine dépensait 2 millions de dollars pour acheter l'enveloppe d'information sur l'ouverture de la Ceinture de l'Orénoque, la zone nord-est du Venezuela où se trouve la plus grande réserve de pétrole prouvée du monde, en vue d'investissements futurs. « Bien que  l'on ait subi  des confiscations et des nationalisations peut-être plus agressives que celles qui se sont produites dans d'autres pays, les entreprises vont rester ici", affirme à BBC Mundo l'économiste Alejandro Grisanti.
Source : Sumarium, 16 novembre 2016 
 
Évaluation de la situation financière et opérationnelle de l'industrie pétrolière vénézuélienne
Lors du pic pétrolier, moment où la production pétrolière a atteint son maximum (et où le cours du pétrole était le plus élevé), les réserves pétrolières auraient pu être converties en richesse par une production en forte croissance et très rentable. Au contraire, la production a fortement baissé. Igor Hernandez et Francisco Monaldi ont étudié l’industrie pétrolière vénézuélienne et les raisons de la crise actuelle. Selon eux, une série de tendances antérieures à la chute du cours du pétrole en 2014 a impacté négativement l'industrie pétrolière vénézuélienne. 
Cette étude, faisant partie d'un projet plus large pour comprendre les défis macro-économiques auxquels le pays doit faire face en 2016-2017, se concentre sur les problèmes financiers de l'industrie pétrolière à court terme et sur les défis opérationnels qui pourraient empêcher sa récupération au cours des prochaines années. Dans ce contexte, elle analyse en grande partie les opérations en amont, l'extraction pétrolière, ces activités constituant la principale source des échanges internationaux et des revenus pétroliers et fiscaux du Venezuela.
Source : Igor Hernandez et Francisco Monaldi, Weathering Collapse: An Assessment of the Financial and Operational Situation of the Venezuelan Oil Industry, Université de Harvard, 18 Novembre 2016
 
EXPLOITATION MINIÈRE
L’exécutif valide le plan de financement 2016-2017 pour l’Arc Minier
Le Président de la République a annoncé le 04 novembre 2016 le plan de financement 2016-2017 pour l'Arc Minier, lequel permettrait d'obtenir des dividendes approximatifs de 4,5 milliards de dollars. Le Président a également validé la création de trois entreprises mixtes pour le développement du coltan (colombite-tantalite) au travers d'alliances internationales: l'Entreprise  Minière  Eco-socialiste   Metales  del  Sur  (Métaux du
Sud), l'Entreprise Minière Eco-socialiste Oro Azul (Or Bleu) et l'Entreprise Minière Eco-socialiste Paraguana. Par ailleurs, le président Maduro a annoncé l'achat d'or à la petite industrie minière au travers de la Banque Centrale du Venezuela et de la Banque Nationale de Développement Économique et Social (Bandes).
Source: Correo del Orinoco, 4 novembre 2016
 
AGRO-ALIMENTAIRE
Le Venezuela doit développer son potentiel agricole, forestier, d’élevage et de pêche
La Venezuela dispose d'un potentiel agricole, forestier, et d'élevage qui doit être mis en valeur de façon à venir compléter les investissements dans d'autres secteurs comme le secteur pétrolier et gazier. En matière agricole, au moins deux millions d'hectares ont le potentiel pour permettre de développer des cultures  d’une excellente  qualité.  En matière  forestière,  le pays
compte au moins 30 millions d'hectares de forêts dotés d’une  capacité productive, dont seuls 3 % sont soumis aux plans d'aménagement et de gestion pour en tirer profit. Le développement de l’élevage (15 millions d’hectares potentiels) requiert un investissement pour la modernisation technique du secteur, la création et l’amélioration de pâturages, entre autres éléments. En matière d’aquaculture et de pêche, le pays jouit d’environ 1 million de kilomètres carrés de mer territoriale et de nombreux fleuves, lacs, lagunes et réservoirs.
Source: Globovisión, 9 octobre 2016
 
La production agricole couvre à peine 30,5% de la demande nationale
Antonio Pestana, président de Fedeagro a fait remarquer que la production des principaux aliments produits dans le pays a diminué en 2016, ne couvre que 30,5% de la demande. Parmi les facteurs explicatifs,  il a mentionné le contrôle des prix établi par le gouvernement, le manque de facteurs de production et l'insécurité dans les campagnes. De même, il a  précisé que le seul secteur qui ait crû est le maïs jaune, qui n'est pas régulé. Au contraire, la production de maïs blanc, de sorgo, de canne à sucre, de café, de soja, de tournesol et de haricots a diminué. 
Par ailleurs, Carlos Albornoz, président de Fedenaga a ajouté qu'en 2017 environ 900 millions de dollars mensuels seraient requis pour importer des aliments et les devises ne sont pas disponibles, ce qui générerait une pression sur le taux de change et l'inflation.
Source: El Nacional, 25 novembre 2016
 
TELECOMMUNICATIONS
Maduro annonce la création de l’Université des Télécommunications et de l’Informatique
Le Président de la République Nicolas Maduro a annoncé le 21 novembre la création de l'Université des Télécommunications et de l'Informatique, dont le siège sera établi à Caracas : « Nous disposons déjà de l'espace, des professeurs, des chercheurs et des professionnels pour l'ouverture de cette université », a-t-il expliqué.
Source: CONATEL(Commission Nationale des Télécommunications), 22 novembre 2016
 
Le Manque d'investissement et le vandalisme ralentissent Internet et appauvrissent la connexion mobile
Le président de la Chambre d'Entreprises de Services de Télécommunications Ricardo Martínez a remarqué que l’industrie de télécommunications requiert un investissement permanent en dollars pour maintenir une offre de services de qualité. Il est estimé que la demande annuelle de devises  pour maintenir les opérations se situe entre 1 et 1,5 milliard de dollars. À cause du désinvestissement, le Venezuela a désormais l'Internet le plus lent d'Amérique latine, a cessé d'offrir le service  roaming aux utilisateurs de la téléphonie mobile  et les appels internationaux sont limités. 
En  termes comparatifs le Venezuela a une vitesse d'Internet de 2.1 mégas quand dans la majorité des villes de l'Amérique latine la vitesse d'Internet est de 10 mégas. De même, dans la région on utilise des services 5G, alors que le pays n’offre que des services 4G. Parmi les problématiques auxquelles est confronté le pays se trouvent la décapitalisation du talent, qui a émigré vers l'Amérique centrale et les Caraïbes ainsi que le vandalisme et le vol commis à l’encontre des stations, qui ont affecté 1,5 millions d'utilisateurs.
Source : Alta Densidad, 14  novembre 2016
 
EXPORTATIONS
L’accord commercial entre l’UE et le Mercosur pourrait être prêt dans 2 ans
Les conversations sur le libre-échange entre l'Europe et le bloc sud-américain Mercosur pourraient donner naissance à un accord d’ici deux ans, a déclaré le secrétaire du Commerce de l'Argentine, Miguel Braun, lançant un signal positif sur les relations d'affaires entre le bloc et Buenos Aires.
L'Union Européenne et le Mercosur ont démarré des négociations commerciales en 1999, mais ont fait face à de multiples obstacles, les réserves du Gouvernement de centre-gauche antérieur de l'Argentine, puis les réticences de l'opinion publique européenne. Les blocs ont échangé des propositions d'accès à leurs marchés respectifs en mai 2016, incluant les listes d'importation que chacun était disposé à libéraliser. C'était le premier échange d'offres depuis 2004.
Source: Reuters, 12 Octobre 2016 
 
AGENDA DE LA CHAMBRE DE COMMERCE FRANCO-VENEZUELIENNE
Concours du Jeune Entrepreneur, 16 Novembre 2016, Caracas
La CCIAVF a organisé le 16 novembre la remise des prix de la troisième édition du concours du "Jeune Entrepreneur", auquel ont postulé 48 jeunes entrepreneurs vénézuéliens. Le concours a compté sur l’appui d’un jury de représentants de l'Association Civile Trabajo y Persona, la Banque Interaméricaine de Développement (BID),  la  Corporation Andine de Développement 
(CAF), le Dividendo Voluntario para la Comunidad, Citywallet, Fundación Ideas, IESA, Impact Hub Caracas, et de membres du Conseil d’Administration de la CCIAVF.
Les 5 finalistes ont reçu divers prix grâce à l'appui d'AIR France,  la BID,  la CAF, Caracas Coaching et Georgia Reyes. Nilyans Osorio, a reçu le premier prix du concours avec son projet entrepreneurial Feel Rebel, dans le secteur de la mode, qui propose  de la lingerie féminine et du prêt-à-porter aux dessins innovateurs. Elle a reçu notamment un billet d’avion pour Paris pour aller a la rencontre de personnes de son secteur. María Fernanda Rincón a reçu le deuxième prix pour son entreprise de pâtisseries françaises Vanilla, dont la spécialité est le macaron, élaboré avec des ingrédients locaux.  Ana Karina Fuentes, a reçu le troisième prix pour son projet Donamed Venezuela, une plateforme web qui connecte les personnes faisant don des médicaments ou des équipements et accessoires médicaux. Enfin, Milagros Sanchez a reçu le prix spécial d'impact social grâce a la BID, la CAF et l'IESA pour  le projet  Danzas Acuarela, et  María Torres a reçu une mention honorifique de la CAF par son projet Bloxie School, lesquels lui offriront une formation sur l’impact de l’ éducation digitale.
Cette  initiative a pour but  de promouvoir l’entreprenariat des jeunes dans la société vénézuélienne. La Chambre offre aussi au 3 finalistes l’opportunité de recevoir un accompagnement des Directeurs de la Chambre.
Source : CCIAVF, décembre 2016
 
SIAL Paris, 16-20 Octobre 2016, Paris
Le Salon International du Secteur Agroalimentaire a réuni tous les producteurs et acheteurs professionnels autour des grands enjeux mondiaux et révélé les dernières tendances et innovations qui donneront forme à l'industrie agroalimentaire de demain.
62 visiteurs vénézuéliens ont visité le salon auquel ont participé 7 000 exposants originaires de 104 pays, 156 000  visiteurs   professionnels   et   où   plus  de  25  secteurs  étaient
représentés. Parmi les visiteurs, 55% appartenaient à la distribution, 23% à l'industrie agroalimentaire, 16% à la restauration hors domicile et 6% à divers services. 82% étaient des décideurs. Les visiteurs vénézuéliens étaient des représentants du secteur agroalimentaire, notamment du riz, du sucre,  et des équipements. La promotion de cet événement au Venezuela a été organisée par Promosalons. Les produits ayant suscité le plus d'intérêt étaient les suivants: épicerie fine et salée, viande, produits bio, produits laitiers, confiserie et épicerie sucrée.
Source : CCIAVF, décembre 2016
 
"Comment faire des affaires en France: votre porte d'entrée en Europe", 09 mars 2017, Caracas
Organisée avec l’Ambassade de France au Venezuela et les Conseillers du Commerce Extérieur, cette rencontre s’adresse au public vénézuélien et vise à présenter les opportunités d'affaires sur le marché français. Elle sera divisée en trois blocs thématiques. Le premier abordera les caractéristiques de l'économie  française   et   de  ses   territoires  d'outre-mer  (DOM-
TOM), les aspects juridiques et les indications sur la manière de faire des affaires ainsi que les différents types de visa existants. Le deuxième bloc traitera du rôle de la Chambre binationale au Venezuela, de ses services d'appui aux entreprises à travers son département commercial,  et de l'organisation de salons internationaux  français au travers de Promosalons. Finalement seront expliqués les mécanismes institutionnels et gouvernementaux destinés à promouvoir l'exportation à partir du Venezuela.
Source : CCIAVF, décembre 2016
 
LES SERVICES PROPOSES PAR LA CHAMBRE
Le conseil juridique et légal
Vous souhaitez vous développer à l’international et vous vous posez des questions sur la réglementation en vigueur au Venezuela concernant vos produits? Le Département Commercial de la CCIAVF met à votre disposition divers services spécialisés afin de vous fournir le socle d’informations juridiques et légales dont vous avez besoin: étude réglementaire et juridique  personnalisée, veille réglementaire et juridique, information et conseil sur les procédures d'importation et d'exportation, assistance légale sur les processus de création d'entreprise, joint venture, franchise, etc. 
En complément, la Chambre, partenaire exclusif de Business France au Venezuela, vous recommande la Hotline Business France avec laquelle elle collabore étroitement afin de répondre à toutes vos interrogations. Bénéficiez d'un service d'informations et d'assistance fiable, personnalisé et réactif sur les questions réglementaires: passage en douane, formalités à l’export, réglementation des produits, modes et moyens de paiement à l'international, fiscalité directe et indirecte des entreprises, droit des affaires à l'international, droit de la distribution internationale.
Les juristes et spécialistes de la réglementation internationale de Business France sont à votre écoute, pour vous fournir une réponse validée et confidentielle en 48 heures maximum. Il existe 2 formules de consultation possibles: l'abonnement annuel ou l'interrogation ponctuelle.
Pour en savoir plus, vous pouvez contacter le Département Commercial: comercial@cciavf.com.ve 
 
LES BREVES
 
Le Gouvernement et l'opposition se sont mis d'accord pour instaurer quatre tables thématiques afin de faire avancer le dialogue national qui a commencé le... En savoir plus
 
A travers une note de presse, Petróleos de Venezuela (Pdvsa) a informé les détenteurs de bons qu'elle avait payé les intérêts des bons 2021, 2024 et 2026,... En savoir plus
 
Le Ministre pour le Développement Minier Écologique, Roberto Mirabal, a fait remarquer que plusieurs pays avaient manifesté leur intérêt pour la participation... En savoir plus
 
Le 04 novembre ont été signées deux conventions de financement pour un montant de 1,448  milliards de dollars afin de renforcer la production des entreprises... En savoir plus
 
Le chocolat artisanal vénézuélien consacré à la XXII édition du Salon 2016, qui a constitué une grande étape dans la projection mondiale des chocolats... En savoir plus
 
La Chambre Vénézuélienne de Distribution de Pièces de Rechange, d'Équipements Lourds et Agricoles a réalisé une enquête auprès de ses affiliés afin de... En savoir plus
 
Conformément au Décret présidentiel n° 2.533, en date du 7 novembre, a été établi le régime pour l'élevage porcin dans des conditions non polluantes dans les... En savoir plus
 
Le Ministre des Relations Intérieures, de la Justice et de la Paix a annoncé la création de la Direction de la Sécurité pour les Télécommunications, dont la... En savoir plus
Copyright ©CCI FRANCE VENEZUELA. Tous droits réservés.
 | Nous contacter