La Lettre du Venezuela -  Version en ligne
Modifications du contrôle de change : Création du CENCOEX et du SICAD II

 

En janvier 2014, le président Nicolas Maduro a annoncé l’élimination de CADIVI (commission d’administration des devises) mise en place en 2003. En effet, l’administration des devises sera à présent prise en charge par le Centre National de Commerce Extérieur (CENCOEX). Selon Ecoanalítica, les importations des secteurs publics et prioritaires resteront au taux de 6,30 Bsf par dollar en 2014.

Suite à la publication de l'accord de changes (Convenio Cambiario) Nº 27 dans la Gaceta Oficial Nº 40.368 en mars 2014, un nouveau système d’administration des devises, le SICAD II, a été mis en place. Complémentaire au CENCOEX (anciennement CADIVI) et au SICAD I, le SICAD II est ouvert à tous les secteurs et permet de réaliser des transactions plus librement. Toutes les entreprises et particuliers résidant dans le pays et possédant un compte en dollars peuvent recevoir des devises à un taux de change se situant à 51,86 bolivars pour 1 dollar USD à la création de ce système.

La Banque Centrale du Venezuela (BCV) publie quotidiennement le taux de change de référence, correspondant au taux de change moyen pondéré des opérations traitées au cours de chaque journée. Ce taux fluctue en fonction de l’offre et de la demande de devises. La BCV peut intervenir sur ce taux afin de réfréner toute fluctuation erratique. Les particuliers et entreprises privées ou publiques  telles que l’entreprise pétrolière PDVSA peuvent  également prendre part à ce système et offrir des dollars.

Par conséquent, il existe quatre taux de change : CENCOEX (anciennement CADIVI pour les biens prioritaires avec un taux de 6,3 VEF/ USD), le SICAD I (biens non prioritaires avec un accès limité à certains secteurs avec un taux en moyenne de 11 VEF/ USD), le SICAD II (autres biens non prioritaires avec un taux en moyenne de 50 VEF/USD) et le taux parallèle.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Commerce extérieur entre la France et le Venezuela en 2013

 

En 2013, les échanges commerciaux entre la France et le Venezuela ont enregistré une forte baisse, passant de 776 M EUR en 2012 à 567 M EUR en 2013 (- 27 %) selon les douanes françaises. Cette diminution est principalement due à la chute des achats français de produits pétroliers et miniers (- 70 %), le montant des exportations de la France étant resté stable (- 1,3 %).

Les importations de produits vénézuéliens ont toujours été extrêmement concentrées (à plus de 80 %) sur les hydrocarbures, les produits pétroliers raffinés et les produits miniers, d’après le service économique de l’Ambassade de France au Venezuela. En 2012, ces derniers s’élevaient encore à 234 M EUR. Cependant, le total des importations de la France ne s’élève plus qu’à 90 M EUR en 2013 (contre 293 M EUR au total en 2012). Le Venezuela ne représente plus que 0,018 % du total des importations françaises en 2013.

En 2013, deux postes représentent à eux seuls 71 % du total des importations de la France en provenance du Venezuela : les produits industriels (33 M EUR, 37 % du total) et les produits des industries agroalimentaires (31 M EUR, 34 % du total). Quatre produits totalisent près de 80% du total des exportations vénézuéliennes vers la France : les produits du secteur de la pêche (35 M EUR, 39 % du total), la houille (16 M EUR, 18 % du total), le ciment (15,5 M EUR, 17 % du total) et les engrais (5,5 M EUR, 6,1 % du total).

Après quatre années de hausse continue, les exportations françaises vers le Venezuela ont enregistré une légère baisse en 2013 (- 1,3 %) en corrélation étroite avec la conjoncture économique. Cette diminution (476 M EUR en 2013 contre 483 M EUR en 2012) repose principalement sur les produits industriels (53 % du total), les biens d’équipements professionnels (21,5 % du total), les produits des industries agroalimentaires (9,8 % du total), les matériels de transports (7,8 % du total) et les produits pétroliers raffinés et coke (5,6 % du total). Quatre produits totalisent plus de la moitié des ventes de la France au Venezuela, à savoir, les médicaments (174 M EUR ; 43 % du total), le malt destiné principalement au groupe privé Polar (29 M EUR ; 6 % du total), les produits du raffinage du pétrole, lubrifiants de Total entre autres, (27 M EUR ; 5,7 % du total) et les aéronefs et engins spatiaux, essentiellement des appareils et pièces de rechange Eurocopter (26,3 % M EUR ; 5,5 % du total).

 
 
 
 
 
Événements en France
<xml></xml>En février 2014, la responsable du service appui aux entreprises de la CCVF, Fleur Dubrulle, a participé à trois événements organisés par les CCI d’Amiens, de Lille et de Lyon. Cela nous a permis de présenter le marché vénézuélien et de rencontrer des entreprises françaises dans différents secteurs. Il s’agissait de la première participation de la CCVF dans chacune de ces régions. 

·         Journée Pays Alliance du Pacifique – CCI Picardie (Amiens) 17/02/2014

Au cours de cette « Journée Pays », nous avons eu l’opportunité de présenter le Venezuela  (conjoncture économique, perspectives 2014, commerce extérieur, etc.) ainsi que les activités de la chambre à de nombreuses entreprises. Nous avons personnellement rencontré 6 d’entre elles, dans les secteurs industrie, alimentaire, eau, etc.

 

·         Atelier Industrie et Technologies et Biens de Consommation (Pays Andins Chili, Colombie, Pérou, Venezuela) – CCI Nord de France (Lille) 18 et 19/02/2014

Durant les différents ateliers, nous avons pu réaliser une nouvelle présentation du Venezuela (contexte politique et économique, environnement des affaires, environnement réglementaire, tendances du marché, etc.).

Nous avons également eu des rendez-vous individuels avec 11 entreprises dans les secteurs du textile, transport, cosmétiques, pétrole, etc.

 

 

·         Forum de l’international - CCI Lyon (Lyon) 26/02/2014

 

Lors de sa première participation au forum de l’international, la CCVF a eu l’opportunité de rencontrer 9 entreprises dans le secteur des cosmétiques, robinetterie industrielle, sécurité et défense, etc. afin de leur présenter le marché vénézuélien.

 

 

 
 
 
 

Événements à venir en 2014

 
Au cours des événements organisés, les entreprises françaises pourront découvrir les opportunités des marchés colombien et vénézuélien, évaluer le potentiel de leur offre et rencontrer des opérateurs de référence.
 
- La CCVF, la Chambre Franco-Colombienne de Commerce et d'Industrie et la CCI INTERNATIONAL Nord de France organisent du 7 au 14 juin une mission de prospection du secteur des BIENS DE CONSOMMATION en Colombie et au Venezuela.
- La CCVF et Ubifrance Colombie organisent du 16 au 20 juin l'événement "VENDRE A ECOPETROL ET PDVSA" en Colombie et au Venezuela.
- La CCVF et Ubifrance Colombie organisent du 4 au 9 septembre des rencontres du MACHINISME AGRICOLE en Colombie et au Venezuela.
- La CCVF et Ubifrance Colombie organisent du 27 au 31 octobre une mission découverte du marché de la SANTÉ en Colombie et au Venezuela, avec une possibilité d'extension au Pérou.

 
 
Brèves
 
 
 
 
 
Copyright ©CCI FRANCE VENEZUELA. Tous droits réservés.
 | Nous contacter